Un(e) Boitheux(se) peut en cacher un(e) autre !

  • Par admin0001
  • Le 06/03/2013
  • Commentaires (1)

J-1, la pression monte monte monte…. Le verdict tombe : Sophie qui devait participer avec moi au semi-marathon de Paris se voit obligée de déclarer forfait. Après 10 jours de lutte contre la blessure, cette vilaine est toujours là et le médecin interdit la pratique du sport.
Qu’est-ce que je vais faire sans ma co-équipière avec qui je m’entraîne depuis 3 mois  ?
Qui va me soutenir moralement si ça ne va pas  ?
Qui va faire la fête avec moi le dimanche soir  ?
Qu’est-ce que je vais faire toute seule dans le box de départ  ? Je contacte Paris par téléphone mais Paris refuse d’attribuer le dossard de Sophie à quelqu’un d’autre….  
deux boitheusesC’est à ce moment-là que mes ondes cellulaires croisent celles de Madame T’inquiète (de son prénom) Ca va aller (de son nom de jeune fille).
T’inquiète, je viens avec toi, ça va aller. T’inquiète, je m’organise et je prends congé lundi, ça va aller. T’inquiète, je m’arrangerai sur place pour avoir le dossard, ça va aller. (En effet, le type des dossards qui a osé lui demandé sa carte d’identité a vite compris à qui il avait à faire : « elle va rien lâcher celle-là  ! Ok, elle a une tête à s’appeler Sophie  ».)

Paris, nous voilà !

Nous voici donc embarquées pour Paris. Cris, vissée à sa caméra, part en reportage et moi je pars vers l’inconnu.
A peine le dossard en poche, on s’improvise un petit entrainement  avec  les Kenyans (voir photo), histoire de ne rien laisser au hasard et le soir, on retrouve deux collègues de l’Amicause avec qui on partage une pâte et surtout, une bonne tranche de rire. (Y’en a des très sympas à l’Amicause !)

Jour J, ça y est  ! Et, comme un bonheur ne vient jamais seul, il fait splendide sur Paris. Après plus d’une heure d’attente dans le box à essayer de réaliser toutes sortes de chorégraphies (voir film), on est bien chaudes pour le « top chrono » du départ.
Que dire d’autre que : « ce fut génial comme course ! » J’ai fait 21 km en VIP ! « Tu as soif ? Bois, il faut boire ! », « Tu as faim, mange quelque chose ! », « Voilà le ravito, qu’est-ce que je te ramène ? » « Tu veux une orange, mange une orange, c’est plein d’anti-oxydants. » « Laisse-moi porter ta veste, tu dois courir léger »  « T’as mal, c’est rien, c’est normal, t’inquiète ça va aller », « Vas-y, lâche tout ! »
Pas étonnant que mon temps dépasse toutes mes espérances….
Je vous passe les détails des dizaines de fou-rire qu’on a eus. Je m’attendais à avoir mal aux jambes en me réveillant lundi mais je ne savais pas que j’aurais en plus mal aux abdos et aux zygomatiques !
Le sport, c’est que du bonheur, vivement qu’on remette ça !

Mille mercis à mon coach  !

Isabelle.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Laurence
  • 1. Laurence | 09/03/2013

Je le redis : Bravo! Et inutile d'ajouter que Cris est une sacrée coach (on parle d'elle pour The Voice saison 3!).
Isa, tu es prête pour le 7 avril prochain alors?

Ajouter un commentaire

LE 4ème TRAIL DES 600 BOITHEUX AURA LIEU LE 9/09/2017
 
 
Les inscriptions en ligne sont ouvertes : M'inscrire