Des nouvelles...

Compte-rendus, articles, conseils,... Des infos à lire sans modération

La presse parle des Boitheux !

Le photographe du Jour n'en avait que pour les Boitheux au Jogging de Nivezé (à mon avis, il avait flashé sur la mère Mirguet) !

Au fait, si quelqu'un sait qui est la Boitheuse en bas à droite, qu'il se manifeste !

Source : Le Jour Verviers, 24/10/2012

capture-le-jour.jpg

Des Boitheux au Marathon et au Cross du Mont-Blanc

C'est le Week End du premier juillet que se déroulait à chamonix le Marathon du Mont blanc. Nous étions trois Boitheux à avoir relevé le défi : Christine et Jocelyne sur le cross du samedi et moi-même sur le Marathon .
 
Nous faisions équipe pour l'occasion avec les joyeux fêtards des "Zafters" ainsi qu'avec Stéphane Piqueray, trailer au long cours de Pepinster.
A notre arrivée vendredi, le kilomètre vertical ouvrait les festivités . Imaginez un D+ de 1000 m sur une distance de 3800 m, c'est dantesque ! Kilian Jornet l'emporte en 36'07".
Imaginez que ce véritable chamoix gagnera deux jours plus tard le marathon en pulverisant le record de l'épreuve de 14 minutes !
 
Le samedi, c'est le grand jour pour les filles. Le cross du Mont blanc, 23 km et D+ de 1454 m emprunte les mêmes chemins que le marathon. Sous un soleil de plomb, Jocelyne et Christine parviendront à bout de cette magnifique épreuve et retrouveront vite le sourire après les "grimaces" dans la dernière rampe avant l'arrivée, ressemblant à un véritable mur lorsqu'on n'a plus beaucoup de jus après les efforts consentis sur le reste de la course. Mais on oublie vite la difficulté pour ne retenir que les magnifiques souvenirs : les paysages, les encouragements tout au long du parcours. A tel point qu'elles se tâtent dèjà pour le Marathon l'année prochaine. Avis aux amateurs(trices) !
 
Le dimanche, c'est mon tour pour le marathon. Changement de décor au lever (4 heure trente) : il "drache" !
Qu'à cela ne tienne, on se prépare et oh! miracle, un peu avant le départ, la pluie cesse et ne réaparaîtra qu'en toute fin de course. Une température idéale pour la course et tant pis pour les paysages, on les a découvert lors du cross du samedi.
Dés le départ, bien conseillé par mon ami Stéphane, nous prenons un départ rapide afin de nous extraire du peloton, synonyme de bouchon à l'approche des premieres vraies festivités.
Si les premiers 17 km ressemblent un peu à un trail dans notre région, après Vallorcine, une ascension de 6 km ( D+ de 940 m ) marque le début des hostilités, suivie d'une descente très technique et longue ( 7 km ) apte à casser les jambes des trailers les plus endurcis : apparaissent des douleurs là où on ne les attends pas. Le final de douze kilomètres est une longue ascension, entrecoupée de quelques "respirations", jusqu'au dernier kilomètre avant l'arrivé à Planpraz : là, face à moi se dresse une piste très large, en lacets. Plus moyen de courir, c'en est trop ! Reste la marche rapide ( comme tout le monde ). Encouragé, que dis-je, porté par les spectateurs entousiasthes, je retrouve dans les derniers 100m une énergie venue d'on ne sait où et je passe la ligne en courant. Le défi est réussi, le sourire revient, quelle superbe course, que de souvenir dans la tête !

Yves Fransolet.

Voir la vidéo de l'épreuve (13 min)

RavitoRavito !

Les filles & PierreTrois pour lui tout seul

p1000385.jpgLa langue bien pendue !

LE 4ème TRAIL DES 600 BOITHEUX AURA LIEU LE 9/09/2017
 
 
Les inscriptions en ligne sont ouvertes : M'inscrire