Dimanche, je suis allée en Egypte...

olne.jpeg

… ce billet aurait aussi pu s'appeler "courir avec ou sans musique". En fait, depuis le début du blog des Boitheux, j'avais envie de vous écrire un article sur ce sujet. Puis Olne-Spa-Olne approchait et je me disais que je vous livrerais mes impressions si j'arrivais au bout de la course. Et voilà, on est mardi et aucun des deux textes n'a vu le jour. Je suis lente, très lente, mais j'ai le sens pratique, je vais donc gagner du temps en combinant les 2 sujets, histoire que vous ayez quand même quelque chose à vous mettre sous la dent plutôt que rien.

Quand je pars courir seule, je visse presqu'à tous les coups dans mes oreilles des écouteurs vert pomme. La musique me donne le rythme au début ou m'encourage quand le coup de mou arrive. David Bowie et Freddy Mercury me mettent sous pression, Muse m'ordonne d'accélérer, et Nina Simone me ramène au calme. Je peux tout écouter en courant même de la musique classique (une petite sonate de Bach sur un chemin couvert de feuilles dans la lumière automnale, c'est juste de la magie!). J'écoute toujours à fond au risque de ne pas entendre les 50 vététistes qui attendent derrière moi en se marrant que je me bouge du chemin. C'est surtout sur les longues distances que la musique se révèle être d'une aide précieuse. La musique distrait, elle vous empêche de penser à la douleur ou à la faim, il suffit de mettre sa "power song" (celle qui vous ramène du 36ème dessous aux plus hauts sommets) pour voir les genoux se soulever plus haut, la foulée s'allonger et les ailes pousser.

Mais la course à pied, ce n'est pas qu'allonger la jambe en cadence. La meilleure musique du monde ne pourra pas vous pousser à sortir les soirs d'hiver pour courir. J'aime le "social running" (ça sonne mieux qu'en français, désolée!). Courir à plusieurs, c'est motivant et c'est amusant. Quand on court, on cause. De tout, de rien. De nos ados qui poussent dans tous les sens et qui poussent parfois le bouchon un peu loin. De ce qu'on va manger pour le souper ou de la meilleure recette de cannelloni aux épinards du monde. Des bons plans pour les vacances et du temps qui passe trop vite. Ça va de la conversation la plus banale à la plus philosophique (y aura-t-il de la neige à Noël? Dieu existe-il? Faut-il être un optimiste?).

(C'est ici que vous vous demandez quel est le rapport avec l'Egypte. J'y viens…un peu de patience!)

Mon second sujet est Olne-Spa Olne, la course de 67 km qui a eu lieu ce dimanche 25 novembre. Je pourrais vous parler du vent à décorner les boeufs, des kilos de boue sur et sous les godasses, des pieds mouillés, des ongles qui font mal, des montées qui montent fort, des descentes qui descendent encore plus, des petits détours tordus, du thé chaud et des chips qui font du bien, de l'essuie-glace qui frotte, mais vous irez le lire sur d'autres blogs qui font ça mieux que moi.

(Et c'est là que vous allez voir comment je vais boucler la boucle et comment je suis arrivée en Egypte.)

Avant le départ d'Olne-Spa-Olne, je me suis demandé ( mais ça n'a duré qu'un quart de seconde) si j'allais prendre avec moi mon Ipod. Parce que, même si Jean-Pascal m'avait proposé de faire la course avec moi pour que je puisse arriver au bout, il n'est pas du genre à partager sa recette de mousse au chocolat! Pour finir, je ne regrette pas mon choix. Parce qu'un Ipod, ça ne vous porte pas votre ravito, ça ne vous tend pas la gourde quand vous avez soif, ça ne court pas plus vite que vous pour aller vous chercher un minestrone  quand vous êtes presque morte à Oneux, ça ne vous donne pas la main pour grimper une des dernières crapuleuses côtes, juste avant l'arrivée à Olne, "En Egypte"…

Laurence.

(merci gigantesque à mon sherpa - qui m'est si cher- et à Miss Dafalgan - elle se reconnaitra- qui apparaît là où on ne l'attend pas mais qui est toujours là quand il faut)

Trail

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

Isabelle
  • 1. Isabelle | 28/11/2012

Je suis très impressionnée par ta performance sportive de dimanche. Je découvre ta prose délicieuse (mais je m'y attendais ) et je suis scotchée par ta splendide photo qui, à elle seule, résume les émotions de ton billet. Merci d'avoir partager avec nous !

Laurence
  • 2. Laurence | 28/11/2012

Merci Isa! Quelle belle aventure humaine, pour finir, la course à pied!

Laurence
  • 3. Laurence | 03/12/2012

À ceux qui me téléphonent pour me dire qu'ils ne voient toujours pas le rapport avec l'Egypte, je précise que "en Egypte" est le nom d'un sentier qui mène à Olne!

jeanmichel
  • 4. jeanmichel | 03/12/2012

On n'est pas aidés avec ces incultes...

Ajouter un commentaire

LE 4ème TRAIL DES 600 BOITHEUX AURA LIEU LE 9/09/2017
 
 
Les inscriptions en ligne sont ouvertes : M'inscrire