Blog

Nos compte-rendus de courses, de manifestations, d'entraînements, les articles qui nous intéressent...

N'hésitez pas à nous soumettre via le formulaire vos textes, vos compte-rendus, les articles qui vous parlent afin d'enrichir cette rubrique !

Adrien champion !

Adrien bornCe samedi 31/05, Malmedy était le théâtre du Sprint Trail à l'initiative du club d'athlétisme local. Une épreuve comptant pour le championnat de Belgique de course de montage (Sprint Trail).

Au programme : une boucle de 5,5 km présentant un dénivelé positif de 550 m à parcourir une fois pour les Juniors et deux fois pour les Seniors. Une succession de côtes et de descentes sur les chemins forestiers des collines d'Outrelepont avec des portions particulièrement raides (dont la fameuse montée impossible et l'antenne de Bernister). Celles et ceux qui ont goûté aux joies du Grand Trail des Lacs et Châteaux connaissent ces casses-pattes...

Un Boitheux y a fièrement défendu nos couleurs. Aligné en Juniors, Adrien Born a dominé tous ses adversaires et s'est imposé (presque) sans effort en 28'27'', laissant son premier poursuivant (Laurent Bierinckx) à à 45 secondes. Le voilà donc champion de Belgique Junior de Sprint Trail ! Il confirme ainsi sa bonne forme du moment, quinze jours après sa victoire en Espoirs (4ème au général) au Jogging Skinfit. En Seniors, c'est Sven Nijs qui a coiffé la courrone de champion de Belgique de Spint Trail en couvrant les 11 km et 1100 m d+ en 53'36.

Bravo Adrien, continue !

Parcours Spa-Olne

Beaucoup d'entre nous vont participer à Spa-Olne (31 km) ou Theux-Olne (17 km).

Pour ceux que cela intéresse de visualiser le parcours, Serge nous communique la carte du tracé.

En cliquant sur la photo, vous la verrez en grand  :

Carte spa olne mini

Merci Serge et bonne course à tous !

Les intervalles du jeudi

Les intervalles des Boitheux ont lieu le jeudi. Départ à 19h00 devant la piscine communale de Theux.

Voici le programme du président pour les semaines à venir :

21/09 : 18x 40''/30''

28/09 : 4x 5'/Recup 1'

5/10 : 18x 50''/40''

12/10 : 3x 6'/Recup 1'30

19/10 : 18x 50''/40''

26/10 : 5x 5'/Recup 1'

2/11 : 18x 1'10''/1'

9/11 : 4x 5'/Recup 1'30

16/11 : 18x 40''/30''

23/11 : 2x 8'/Recup 2' ou 1h calme

26/11 : Olne-Spa-Olne

30/11 : 18x 50''/40''

7/12 : 5 x 4'/Recup 1'

14/12 : 18x 60''/50''

21/12 : 2x10'/Recup 3'

28/12 : 18x 40''/30''

 

Les intervalles des Boitheux sont nés à l'issue d'un sondage sur l'intérêt d'organiser de telles séances en remplacement de l'entrainement trail.

L'unanimité était presque parfaite. Surtout si l'on sait que le seul vote contre les intervalles du jeudi venait d'une blonde qui, en voulant voter "Pour", a voté "Contre". Pfff... oui, je sais...

On a donc commencé les intervalles le jeudi 16/01/2014. L'intérêt pour ces séances n'a cessé de croître et nous sommes désormais plus de 20 Boitheux réguliers à y participer. Les séances d'intervalles sont accessibles quel que soit votre niveau.

Piste 3d

En attendant un investisseur qui nous construira ça, on se contente d'intervalles en nature...

 

"J'aurais aimé être un oiseau, mais courir n'est pas mal non plus". (Bernd Heinrich)

Beaucoup s'accordent pour dire que la course à pied dope la libido et qu'elle libère des endorphines qui nous mettent à l'abri de la dépression.

C'est le genre de phrase qui va me permettre de vous garder accroché jusqu'à la fin du billet. Pourtant, je ne vous parlerai pas de sexe ni de vos hormones (vous pouvez d'ailleurs stopper ici votre lecture si vous êtes déçu !). Le sujet aujourd'hui sera le plaisir et plus précisément celui qu'on éprouve grâce à la course à pied. Le Larousse nous propose comme première définition du plaisir : état de contentement que crée chez quelqu'un la satisfaction d'une tendance, d'un besoin, d'un désir.

Pourquoi parler du plaisir aujourd'hui ? J'avais d'abord promis à Cris d'écrire un billet sur ce thème : "courir pour le plaisir". Cris a en effet pris une excellente résolution pour 2014, elle ne courra plus que pour le plaisir, ne pratiquera plus aucun entraînement spécifique qui la fatigue trop et l'empêche de croquer la vie comme elle en a l'habitude, avec une pêche d'enfer.
Le deuxième événement qui m'a donné envie de jeter sur le papier quelques réflexions, c'est le début de la saison 3 de Salomon Running TV (que vous pouvez suivre sur le net). Les deux premiers épisodes m'ont fait vibrer et m'ont permis de m'interroger sur mes réelles motivations. Qu'est-ce qui m'a lancée sur les routes et les chemins il y a 7 ans ? Qu'est-ce qui m'a poussée à y rester et à allonger de plus en plus les distances ? Qu'est-ce qui pousse de plus en plus d'entre nous à acheter une paire de baskets et à les user ? Bref, pourquoi court-on ? Pour se relaxer, pour être en forme(s), pour sa santé, pour oublier son examen du lendemain ou les humeurs de son patron, parce qu'on vous a dit que vous n'y arriveriez jamais, pour changer de paysage, pour se vider la tête ?
La saison 3 a été inaugurée le 30 octobre dernier avec un petit film nous montrant un biologiste américain célèbre, Bernd Heinrich, qui est aussi un coureur et qui vit en pleine nature dans le Maine. Selon lui, la course à pied est naturelle, accessible, simple, quelque chose qu'on peut pratiquer quand on veut et où on veut.


Courir, c'est être en mouvement, et le mouvement est l'essence même de la vie. C'est pour cela sans doute qu'on se sent si vivant quand on court. Courir est donc une nécessité.
Sentir le soleil, le froid, la pluie sur notre peau, n'est-ce pas se reconnecter avec la nature ? Quand on court, on redevient animal. On part braver les éléments ? Quelle sensation de liberté! Selon Bernd, "le plus important, c'est de courir, point à la ligne".

Le deuxième épisode, Home, nous montre Anna Frost (traileuse néo-zélandaise) qui visiblement revient de loin. Elle a été blessée, son moral est descendu très bas, courir n'était plus un plaisir pour elle et il lui a fallu longtemps avant de pouvoir remettre ses chaussures de running. Quand le plaisir n'est plus là, que se passe-t-il ? Philosophe, elle termine en disant que la course à pied, ce n'est jamais que la course à pied; "la course à pied, c'est juste un bonus, c'est notre passion, ce qui nous fait avancer. Si tu es déçu par la course à pied, ce n'est pas vraiment l'activité qui te déçoit, c'est toi-même. Il faut s'aimer tel qu'on est, parce que c'est tout ce que tu as" (traduction You Tube).


J'aimerais pouvoir encore courir longtemps, comme mon compagnon de route le 24 novembre dernier qui avait 66 ans et 18 Olne-Spa-Olne derrière lui; j'espère pouvoir encore très souvent me dire après avoir couru, comme Fred, que même s'il fait un temps de chien dehors, cela valait la peine de se lever tôt pour aller courir. Au début, j'avais dans l'idée de vous écrire un billet, drôle et léger, pour finir, je me suis fait rattraper par la philosophie et même par la métaphysique. Loin de moi l'idée d'être une donneuse de leçons, genre "il FAUT courir pour le plaisir". Je voulais tout simplement vous livrer mes humbles réflexions et surtout vous souhaiter une nouvelle année de course à pied au cours de laquelle vous pourrez partager de bons moments avec des potes, vous amuser, être fier de vous (mais pas trop quand même, on ne sera quand même jamais médaillé aux J.O. !), sentir les rares rayons de soleil belge sur votre peau (très bon pour votre taux de vitamine D !), vous sentir libre et en communion avec la nature, être inspiré dans votre quotidien (j'ai écrit ce billet en courant, si, si !), admirer de nouveaux paysages (et même dépasser les frontières de la commune de Theux !).
Et ce n'est pas Rory Bosio, première femme  cette année à l'UTMB (7ème au classement général) qui va me contredire! Dailleurs, chère Rory, toi qui cours comme si tu entrais sur scène pour danser Casse-Noisettes à l'opéra de Paris, je te laisse le dernier mot : “Don’t take it too seriously. Yes, you have to put in the necessary training in order to be able to run 100 miles. But it should be fun ! Instead of viewing it as a race, change your perspective so as to not put so much pressure on yourself.”*

Je vous souhaite une année 2014 de course plaisir !

Laurence

* "Ne prenez pas cela trop sérieusement. Oui, vous devez vous entrainer suffisamment pour pouvoir être capable de courir un 100 miles. Mais cela doit être amusant! Au lieu de voir cela comme une course, changez votre perspective pour ne pas vous mettre trop de pression."

Souper annuel des Boitheux

Comme l'an passé, c'est dans le cadre magique de la salle des gardes du Château de Franchimont qu'aura lieu le souper annuel des Boitheux.

Il se déroulera le samedi 30 novembre à partir de 19 heures.

La formule reste identique : grand choix de fromages de la Souris Gourmande, vins et bières spéciales.

Le prix de l'assiette sera identique à celui de l'an dernier (12 EUR) et les bières vendues à prx démocratique.

Pour réserver, il vous suffit de payer le montant de votre (ou de vos) assiettes sur le compte BE59.6528.2595.9126. Donc : une assiette = 12 EUR, deux assiettes = 24 EUR,...

Ce souper s'adresse aux Boitheux et à leurs amis. N'hésitez donc pas à en parler autour de vous.

Attention toutefois que, vu la configuration des lieux, nous serons une nouvelle fois limités à 80 places. Nous ne pourrons accepter davantage de réservations.

Ne traînez donc pas à réserver vos places !

Lire la suite

Trail de la Côte d'Opale

Anne-Fran et Laurent au Trail de la Côte d'OpaleLes impressions d'une boitheuse aux 14km du trail de la Côte d'Opale (TCO) : une super organisation (avec pas moins de 7 courses organisées sur le week-end pour le plaisir de chacun : 7, 14, 14 relais, 18, 31, 42 et 62 km), un site magnifique (cap gris nez, cap blanc nez, plage, dunes, ...), le tout sous le soleil et dans une ambiance vraiment sympa. Attention, si vous souhaitez vous y inscrire l'année prochaine, il faut s'y prendre tôt (les inscriptions étant déjà bouclées en juillet).
D'autres boitheux prêts à affronter le sable fin des dunes lors de l'édition 2014 du TCO ?

La 8 éme édition du Trail Côte d'Opale en Pas de Calais se déroulera les 13 et 14 Septembre 2014 et les inscriptions seront ouvertes le 14 janvier 2014 avec toujours un nombre limité de places : www.trailcotedopale.com

Anne-Françoise.

Autres photos

Jean-Pascal à l'UTMB (live, ou presque)

Affiche UTMB

Article actualisé : voir en bas

Ce dimanche 25 août, Jean-Pascal a pris la route. Il a embarqué femme, enfants, belle-mère et paire de Salomon dans la 508. Direction la Haute-Savoie. Jamais il n'a préparé un voyage comme celui-là. Depuis des mois, il aligne les kilomètres, mange du dénivelé, mouline devant son écran et se refuse (presque) tout écart. Même le pinard est enfermé à double tours (mais il se murmure que Laurence a la clé)…
Vendredi, le 30 août, à 16h30, Jean-Pascal sera l'un des 2300 coureurs à prendre le départ de l'UTMB. Un truc de dingue. Une course de 168 kilomètres et 9600 m de dénivelé positif autour du Mont-Blanc. Une boucle qui démarre du centre de Chamonix par 8,1 km de plat avant d'enchaîner des cols infernaux sur les territoires français, italien et suisse pour conclure par un retour sur Chamonix.
Le temps estimé du vainqueur est de 21h30, celui du dernier de 46h00. En plus du dénivelé, JP devra donc affronter la nuit et la fatigue. Au cours d'un stage de quatre jours début juillet, il a reconnu l'entièreté du parcours. Il y a aussi appris à mieux gérer son effort, son alimentation et même à faire des micro-siestes.
JP devra aussi composer avec la météo. La pluie, la neige, la glace, le froid, le brouillard et le vent font partie intégrante de l'aventure. Espérons que les éléments se déchaineront moins que l'an dernier. On se souvient des parcours modifiés, des récits de scènes d'apocalypse, des abandons à la pelle…
Mais rappelons-le, notre héroïque Boitheux est prêt ! Il a tout fait pour affronter cet UTMB dans les meilleures conditions possibles, allant même jusqu'à s'octroyer quelques jours de congé sur place avant l'épreuve pour préparer son organisme à l'altitude.
On croise les doigts pour toi JP et on suivra de près tes exploits. Bonne chance ! On pensera aussi à Laurence qui sera responsable de l'acheminement des oeufs en chocolat à différents points de passage…

Pour ceux que cela intéresse, il sera possible de suivre la progression de JP en live sur le site officiel de la course.



Lire la suite

Au GTLC, encore elle !

Dans le Jour / L'Avenir, résumé et classement du Grand Trail des Lacs et Châteaux 2013. Et qui c'est qui a encore les honneurs de la photo ? Pas lisibles, les classements ? Cliquez sur la photo ou regardez ici pour plus de détails.

article-gtlc-2013-le-jour-mini.jpg

Une Boitheuse joue les stars au GTLC

La Meuse Verviers revient dans son édition de ce jeudi 06/06 sur le Grand Trail des Lacs et Châteaux.

Une épreuve à laquelle ont participé pas mal de Boitheux dans plusieurs des 8 courses proposées lors de ce GTLC, tant le samedi que le dimanche.

Voici ce que raconte l'article... Et qui c'est la petite qui s'arrrrrache sur la gauche ??

boitheux-gtlc.jpg